make up | partenariat | revue

Ma routine sourcils avec Harcourt

22 mai 2017

Coucou à tous.

Et dire qu'il y a encore quelques mois, je ne pensais pas parler autant de sourcils sur le blog. Je dois avouer d'ailleurs qu'avant l'ouverture de mon blog il y a 4 ans bientôt, je n'avais jamais utilisé de produits pour mes sourcils.

Et pourtant, c'est une toute autre histoire désormais. C'est un geste dont je ne peux pas me passer, que je sois peu maquillé ou pas.

Aujourd'hui, je vous propose de découvrir deux produits de la marque Harcourt, que j'ai découvert par le biais du site The Beauty Lounge, dont je vous ai parlé récemment.

Découverte de la marque.

 

"En France, on n’est pas acteur si l’on n’a pas été photographié par les Studios Harcourt. »

Roland Barthes - Mythologies (1957)

Mémoire picturale des grandes figures artistiques, culturelles et politiques du XXème siècle, Studio Harcourt Paris poursuit sa quête de l’exceptionnel.

Maitrise, excellence, savoir-faire, élèvent le portrait dans sa dimension artistique la plus noble, intemporelle entre mystère et légende.

Depuis toujours, la griffe « Harcourt Paris » tel un sceau hiératique, signe de ses lettres affirmées le portrait des personnalités et des anonymes.

Comme l’écrit Francis Dagnan, propriétaire du Studio Harcourt :

« Laisser une trace, une empreinte magnifiée est la vocation même de la photo Harcourt.»

La légende du Studio Harcourt commence le 15 janvier 1934. Grâce à une femme : Cosette Harcourt. De son vrai nom, Germaine Hirschefeld, née à Paris en 1900, elle est la fille de Percy Hirschefeld et Sophie Liebman, commerçants juifs allemands, installés en France.

Lors de la Première Guerre Mondiale, la famille immigre, semble-t-il en Angleterre.

On retrouve la trace de Cosette Harcourt à Paris en 1930 où elle apprend la photographie dans les studios Manuel Frères.

C’est là qu’en 1933, elle rencontre Jacques Lacroix.

Jacques et son frère Jean Lacroix sont des patrons de presse. Ils ont créé en 1927, une société de presse magazine alors en plein essor.

Et en 1928, leur revue Guérir connaît un succès très important auprès du grand public. Ainsi en 1933, avec Rober Ricci, le fils de Nina Ricci, ils fondent une agence de publicité, Pro-Publicité.

A la suite de sa rencontre avec Cosette, il crée le studio Harcourt, avec son frère et Robert Ricci. Et également un autre studio de photos, Pro-Photo qui doit compléter Pro-Publicité.

L’organisation du Studio Harcourt repose sur Cosette. Très vite, la renommée du studio s’installe et le succès est au rendez-vous. Le Tout-Paris vient magnifier son portrait et l’immortaliser. En 1938, les deux studios des frères Lacroix sont réunis dans un hôtel particulier, 49 avenue d’Iéna.

Afin de la protéger, au début de la Seconde Guerre Mondiale, Jacques Lacroix épouse Cosette en août 1940. Ils divorceront en 1946 mais resteront ensemble toute leur vie. Las, Cosette est obligée de quitter Paris. Elle séjourne dans le Sud de la France, puis en Angleterre. Le studio continue son activité malgré tout. A la Libération, Cosette reprend sa place.

C’est alors l’âge d’or du studio Harcourt. Le studio est partout. Dans la presse bien sûr des frères Lacroix, avec l’Agence France Presse, dans de nombreux cinémas où sont affichés les portraits des actrices et acteurs. Le studio est une des premières entreprises à démarcher la clientèle privée par téléphone, et le suivi de chaque séance photographique est parfaitement orchestré. De plus, grâce à l’Agence France Presse, le studio attire de nombreuses célébrités.

Quatre-vingts personnes travaillent alors au studio. De huit mille clients en 1940, on est passé à neuf mille entre 1951 et 1958. Il y a plus d’un millier de clients par mois, soit une quarantaine de clients quotidiens.

Néanmoins, l’arrivée des premiers appareils reflex japonais et la Nouvelle Vague affaiblissent un peu le succès du Studio Harcourt.

Les frères Lacroix se séparent en 1969, Jacques reste seul à la tête. Le studio déménage pour se retrouver en 1975, Bd Haussmann. Cosette Harcourt meurt en 1976. Et Jacques Lacroix liquide le studio en 1980.

Ce sont les frères Hariri qui redonnent vie au studio cette année-là, au 9 rue de la Paix.

A l’initiative de Jack Lang, alors ministre de la Culture, le fonds Harcourt, négatifs et archives, est acheté par l’Etat et dort depuis à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine au fort de Saint-Cyr. A partir de 2007, il est diffusé par la RMN, la Réunion des Musées Nationaux.

En 2007, le Studio Harcourt est  racheté par Francis Dagnan, et Catherine Renard le dirige. La tradition est de nouveau  respectée : il n’y a pas de photographe vedette et tous les collaborateurs sont au service d’Harcourt.

Cela permet une stabilité nécessaire et d’assurer une pérennité au mythique Studio Harcourt, où la tradition de l’excellence est devenu un gage de modernité intemporelle.

Crayon révélateur de sourcils

 

Ce que dit la marque?

Un crayon spécialement conçu pour appliquer facilement et estomper la couleur sur la ligne des sourcils pour un effet dessiné, restructuré. Ce crayon permet d’obtenir un fini avec une longue tenue pour un regard de star. Son applicateur brosse discipline et procure un fini parfait.

Sa formule poudrée donne un effet mat et naturel, et sa haute teneur en pigment permet de moduler le résultat. Ce produit est idéal pour structurer naturellement vos sourcils et apporter la touche finale à votre maquillage. Il sera le meilleur allié de vos sourcils et se glissera facilement dans votre trousse à maquillage pour vous suivre partout.

Disponible en 3 teintes ultra-naturelles Light : recommandée pour les cheveux blond doré et blond foncé. Medium : recommandée pour les cheveux châtains. Dark : recommandée pour les cheveux allant du châtain foncé au noir profond.

Prix: 22,50 euros sur le site de The Beauty Lounge.

Ce que je pense de ce crayon?

Ce crayon à sourcils se présentent dans un format relativement classique. On retrouve la mine d'un coté et un goupillon de l'autre.

Quand j'ai swatché pour la première fois ce crayon, je ne vous cache pas que je n'ai pas accroché tout de suite. Je trouvais la mine un peu sèche.

Et au final, en la chauffant un peu, ce crayon se travaille très bien. La teinte médium est parfaite pour ma carnation.

Ce crayon me permet de les redessiner légèrement et surtout de combler mes petits manques. A l'aide du goupillon, je les discipline.

Une chouette découverte et un crayon que j'utilise chaque jour. Je trouve que le crayon pour les sourcils restent une bonne alternative quand on a pas le temps de sortir sa poudre et ces pinceaux.

Diffuseur de lumière Harcourt

Ce que dit la marque?

Ce crayon suit vos envies et souligne la courbe des sourcils en version mate ou irisée. Pour une touche d'éclat subtil, optez pour la mine mat et pour un sourcil de Star, succombez à la mine irisée.

Prix: 23 euros sur le site de The Beauty Lounge.

Ce que je pense de ce produit?

Encore une fois, nous retrouvons un crayon double embout.

Ce format est très pratique, on a tout sous la main, et un seul produit suffit à glisser dans son vanity.

Ce crayon permet de dessiner et souligner nos sourcils . Contrairement au crayon à sourcils, la texture est crémeuse et s'estompe facilement.

Nous retrouvons une mine mate qui va permettre de redessiner vos sourcils, comme je vous le montre dans la suite de l'article, de réaliser un contouring, ou bien en guise de crayon chair en muqueuse. Vous savez d'ailleurs que j'en porte quotidiennement.

L'autre mine est irisée, et je l'utilise pour illuminer certaines zones de mon visage.

Swatchs des deux crayons.

Le maquillage. 

 

Ici je ne porte aucun maquillage sur les sourcils. Vous le remarquerez, je n'ai pas vraiment de disparités, mais ils sont clairs et j'ai quelques manques.

Je prends ensuite le crayon Diffuseur de lumière, et j'applique la partie mate pour encadrer mes sourcils pour faire comme un léger contouring et structurer leur forme.

Avec la partie irisée, j'illumine mon arcade sourcilière, le haut de mes pommettes et l'arc de cupidon.

Et j'estompe le tout avec la pointe fine du Beauty Blender.

Le mot de la fin?

Je suis ravie de découvrir la marque Harcourt, qui est extrêmement qualitative. Ces produits pour les sourcils sont faciles d'utilisation et permettent un rendu naturel.

J'ai particulièrement un coup de cœur pour le crayon Diffuseur de Lumière et sa multi-fonctionnalité.

Si cette marque vous tente, je vous recommande The Beauty Lounge. Ce site propose de nombreuses marques alternatives et leur permet d'avoir une visibilité sur le marché français. Je retrouve des références que j'aime beaucoup telles que Baija, Paul&Jo...un site bien conçu et complet et sécurisé que je vous recommande. La livraison est soignée et rapide.

Et vous, connaissez-vous le site The Beauty Lounge?

La marque Harcourt?

Les produits pour les sourcils?

Ces produits vous tentent?

Prenez soin de vous.

(Visited 198 times, 1 visits today)
  1. Coucou ma belle!
    Moi aussi en ce moment je suis à fond dans les sourcils haha 🙂
    C’est vrai que prendre le temps de les faire ça change le regard c’est beaucoup plus joli 🙂
    J’entends beaucoup parler de cette marque elle a l’air chouette ! Bon après ça reste plutôt cher (par rapport à ceux que j’utilise). Mais pourquoi pas 🙂
    De gros bisous

    1. Non mais ça devient une obsession les sourcils.
      Ca change tout un maquillage.

      Jusqu’à présente j’utilisais mes produits Essence ou Lily Lolo, mais ce combo est très chouette.
      Des gros bisous

    1. J’étais en vacances, ça doit être pour ça mdrrrrrrrr.
      Ils sont chouettes ces crayons, je te les recommande.
      Des bisouuuuuuus

  2. Coucou ma jolie,
    C’est clair que faire ses sourcils ça change tout, perso je le fais presque tout le temps depuis que j’ai essayé hihi^^
    La marque Harcourt a l’air top et me tente pas mal 🙂
    Gros bisous à toi <3

    1. Coucou Elodie.
      Je ne pensais pas dire ça un jour, mais j’y accorde une grande importance désormais.

      Je suis contente de découvrir la marque, elle me plait beaucoup.
      Des gros bisous

  3. Coucou ma belle !
    Je ne connaissais pas ces produits mais ils me tenteraient bien ! Avant j’étais comme toi je ne m’occupais pas de mes sourcils et maintenant c’est devenu indispensable ! Je ne pense jamais à mettre un crayon plus clair au dessus et en dessous des sourcils mais ça donne un effet de lumière très jolie !
    Belle semaine, bisous

    1. Coucou.
      Je ne m’en passe plus désormais, que je soit peu maquillé ou pas.
      Ah oui, ça éclaire le regard je trouve.

      Des gros bisous

    1. Je n’ai jamais trop touché à mes sourcils, trop peur de les rater.
      Merci ma Alexia, j’étais en vacances, je devais avoir meilleure mine ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *