bio | Corps | partenariat | revue

Vers une routine zéro déchets: les gestes que j’ai adopté

1 septembre 2017

Coucou à tous.

Même si ma démarche est encore timide, j'essaie de minimiser les déchets à la maison, notamment dans la salle de bain.

J'apprécie l'utilisation de produits sains et naturels, et non nocifs pour la santé, alors pourquoi pas continuer la démarche dans une routine "zéro déchets". C'est avec trois accessoires que je vais vous présenter mes efforts au quotidien.

Carrés démaquillants lavables Les Tendances d'Emma.

 

Ce que dit la marque?

 
Fini les carrés qui grisouillent ! Voici les carrés gris spécial maquillage des yeux : Mascara, crayon et eye liner. Avec ces carrés démaquillants gris ultra doux, spécial maquillages tenace, voici le complément idéal à tous les kits Eco Belle ! Prix: 17,50 euros les 10 cotons lavables sur le site Les Tendances d'Emma.

Ce que je pense de ces cotons?

 

J'ai déjà eu l'occasion de vous parler de ces petites merveilles sur le blog (pour voir ou revoir l'article, c'est par ici). J'en ai même racheté moi-même.

 

 

Cette fois, la marque a mis au point un coton lavable qui s'adresse au démaquillage des yeux. Pour ma part, je n'ai jamais eu de soucis avec les cotons classiques pour cette étape, mais j'étais très curieuse de voir la différence.

La couleur grise s'est imposée pour en finir avec l'effet "grisatre" qu'on pouvait constater sur les carrés blancs au bout de plusieurs utilisations.

 

 

Les produits Tendances d’Emma sont fabriqués en France,  dans le milieu carcéral, pour favoriser la réinsertion et tous les textiles sont certifiés Oeko-Tex, un label qui garantit l’absence de substance nocive dans le processus de fabrication du tissu. Les carrés se lavent en machine à 40°C et peuvent même passer au sèche-linge !

 

La forme est conséquente pour permettre de démaquiller tout le visage et les yeux  et qui ont la particularité d'avoir deux faces différentes: une bouclée et une molletonnée.  Comme les cotons que je possédais déjà, cette variante est toute douce et respectueuse de la peau.

Avec un bon produit démaquillant, je viens à bout du mascara et du liner tenace que je porte chaque jour. Et après plusieurs lavages, je retrouve leur douceur.

Vous l'aurez compris, je ne suis pas à mon coup d'essai, mais je suis conquise à chaque utilisation, et j'ai définitivement dit adieu à mes cotons démaquillants jetables.

Emma Si Bell Cup.

 

Ce que dit la marque?

 

2 tailles disponibles : S ou M selon l'abondance de vos règles et le fait d'avoir eu ou non des enfants. Livrée dans un pochon imperméable.

Fabriquée en France, dans une démarche de partenariat fidèle à nos valeurs.  Sûre, pratique, confortable, et hypoallergénique elle est composée à 100 % de silicone médical.

déale pour changer facilement les règles de l’intimité féminine... L’alternative Écologique et santé aux protections féminines !

Mais pourquoi donc remplacer ses tampons et serviettes jetables par la Emma Si-Bell cup ?

Chez les Tendances d’Emma, on pense que c’est la succession de petits gestes qui feront un grand tout.

Et si ensemble, vous et vos clients on changeait les choses ?

Une serviette ou un tampon sont en contact direct avec la flore vaginale. Produits désinfectants, gels absorbants, produits de blanchiment, traces de dioxine, rayonne... tous ces produits peuvent être contenus dans les produits d’hygiène menstruels conventionnels.

POUR VOTRE PORTE-MONNAIE

• 10 000 à 15 000 : c’est en moyenne le nombre de produits qu’une femme va utiliser de sa puberté à sa ménopause.• 45 milliards : c’est la quantité de serviettes hygiéniques qui sont jetées dans le monde, dont 2,6 milliards en France.

POUR LA PLANÈTE

Rappelons aussi que ces protections sont composées de coton, culture la plus polluante au monde qui utilise 19% de tous les pesticides et insecticides pour 2% des cultures,avec un besoin énorme en eau d’irrigation.

POUR D’AUTRES RELATIONS

nous appliquons au quotidien l’ensemble de nos valeurs, sur l’ensemble de nos produits. Mais également dans nos relations avec nos fournisseurs. dans une véritable démarche de partenariat et de respect. Nous faisons le choix de revendiquer notre fabricant de cup de manière transparente. nous croyons que cette synergie peut être un exemple à suivre.

  • Taille S :pour les adolescentes ou jeunes femmes, pour les femmes qui ont des règles peu abondantes et en début / fin de cycle.
  • Taille M :pour les femmes ayant déjà eu un enfant, celles qui ont des règles très abondantes et milieu de cycle.
Mode d'emploi

La mise en place d'une coupe menstruelle est l'étape la plus délicate... Forcément, lorsque l'on compare sa taille à celle d'un tampon, cela peut effrayer.Alors détendez vous, prenez le temps de découvrir votre corps... ce n'est pas sale!

Promis, une fois cette apréhension passée, vous ne le regretterez pas! Concrètement, votre coupe menstruelle va se déployer en s'appuyant sur votre paroi vaginale... Pour le mode d'emploi, c'est simple :Pliez votre coupe, positionnez là et oubliez là...

Voici un petit dessin de caro pour tout vous expliquer :

 Emma Si-bell cup coupe menstruelle les tendances d'Emma

Prix: 14,90 euros sur le site Les Tendances D'emma.

 

Ce que je pense de la cup?

 

Vaste sujet de nos jours. J'ai mis un moment à l'adopter à cause d'un cycle un peu pénible, et au final on est vraiment au cœur du sujet.

Combien de serviettes hygiéniques jetons nous, de tampons....et les dernières études alarmantes. Je ne m'étendrais pas sur les débats en cours, ce n'est pas le sujet de ce billet.

J’ai eu envie d’essayer la Emma Si-Bell Cup, car je crois aux produits et valeurs des Tendances d’Emma, car elle est fabriqué en France  et je cherchais aussi une alternative saine à cette période du mois. Et j'ai tellement été convaincu que j'ai même initié ma meilleure amie.

Ce qui est plaisant c’est qu’une fois en place, vous être tranquille pour quelques heures ou pour la journée si votre flux n’est pas abondant. Ça change vraiment la vie je vous assure… Si la coupe vous gêne, c’est qu’elle a été mal positionnée mais en une ou deux fois, vous prendrez le coup. C'est comme tout, il faut s’entraîner un peu.

Cette méthode sous-entend d’être à l’aise un minimum avec son intimité. Je dois admettre que ce n'est quand même pas chose évidente. J'avais cette appréhension avec mes cycles de devoir la vider et la nettoyer au boulot.....et de me faire surprendre. Quand elle est bien placée, on ne la sens pas et surtout c’est vraiment plus pratique. Et quelle économie dans mon porte-monnaie et dans ma poubelle. C'est une des meilleures alternatives green : économique et écologique.

La seule chose où il faut être vigilante, c’est le nettoyage et l’entretien.

L'oriculi de Lamazuna.

 

Ce que dit la marque?

Ce nettoyeur d'oreilles écologique remplace les bâtonnets ouatés à vie ! Chez Lamazuna, notre but est de réduire les déchets dans la salle de bain et de vous faire faire des économies. Nous vous invitons donc à adopter l'Oriculi ! Cet ingénieux instrument nous vient du Japon et de Chine, où il est utilisé par toute la population. Ses avantages : écologique et économique bien sûr, mais également bon pour la santé. A la différence des bâtonnets, il empêche la formation de bouchon. Utilisez-le une ou deux fois par semaine, afin de retirer le cérumen visible à l'entrée de l'oreille. N'allez pas plus loin ! Le cérumen est un atout puisqu'il protège le tympan, donc autant le conserver tant qu'il n'est pas inesthétique. Et pour le pavillon ? Une serviette passée autour de l'index suffira. Vous pouvez tout à fait utiliser l'Oriculi pour le nettoyage des oreilles des enfants, mais il devra impérativement être manipulé par un adulte, au calme. Avec votre doigt, faites une butée qui empêchera l'instrument d'atteindre le tympan en cas de mouvement brusque de l'enfant. La boule de couleur permet de différencier l'Oriculi de chaque membre de la famille. Chaque commande contient 1 Oriculi, si vous en commandez deux ou plus nous ferons attention à sélectionner des couleurs différentes. Composition : bambou Longueur : 10 cm.

Prix: 4,50 euros.

Ce que je pense de cet outil?

 

A la base, j'ai investi dans cet objet pour mon fils. En effet, il a hérité du côté de son père en produisant pas mal de Cirumen et en me faisant des otites à gogo. Avec les conseils de mon ORL, nous avons donc pris pour habitude de lui nettoyer les oreilles avec de l'huile d'amande douce et l'oriculi (ne pas laisser l'enfant l'utiliser cependant).

Enfin, les cotons tiges, c’est mauvais pour nos oreilles. Certes, on a l’impression d’avoir les oreilles propres mais en fait les cotons tiges repoussent le cérumen dans le fin fond de l’oreille, ce qui peut créer des bouchons et des problèmes auditifs. Ils nettoient aussi tellement bien qu’ils retirent tout le cérumen de nos oreilles or le cérumen permet de protéger le tympan. Il faut donc en conserver une partie.

Niveau utilisation, au début, c’est un peu différent du coton tige alors forcément il y a un temps d’adaptation mais au bout de 3 ou 4 nettoyages vous serrez rodé. La première fois, j’allais tout doucement de peur de me faire mal, tout en tournant l’Oriculi à l’entrée de mon oreille. Le cérumen se retire parfaitement

N’allez pas trop loin car notre tympan a besoin du cérumen pour se protéger. Je termine mon petit nettoyage en passant un coton lavable humide sur la partie extérieure de l’oreille et le tour est joué ! Il faut l’utiliser une à deux fois par semaine pas plus, pour retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille.

Pour le nettoyage, je le rince avec un peu d’eau et du savon entre chaque utilisation. Bien sûr, chacun à son propre Oriculi. Pour le reconnaître, demandez lors de votre commande à ce que la petite perle soit de couleurs différentes sur chaque Oriculi.

Le mot de la fin?

 

Ces trois objets ont littéralement changé ma façon de consommer et me font vraiment entrer dans une logique écologique. Je songe d'ailleurs à continuer dans cette lignée avec les produits d'entretien de la maison. Je trouve cela gratifiant et éducatif à mon enfant de voir une poubelle quasiment vide, et de lui inculquer ces valeurs.

Et vous, êtes vous dans une démarche "zéro déchets"?

Connaissez-vous ces objets?

Les utilisez-vous?

Prenez soin de vous.

 
(Visited 728 times, 1 visits today)
  1. Hello Madame
    JE suis dans la démarche Zéro déchets depuis 1 an bientôt
    je ne suis pas encore passé à la cup car au boulot c’est assez compliqué mais j’y songe de plus en plus pourquoi pas testé a la maison dans un premier temps

    Les cotons lavables cela fait bien 2 ans, ce n’est pas la meme marque mais j’ai découpé une serviette éponge et je m’en sert également qd elles sont toutes au lavages. J’utilise également de la serviette éponge en guise de lingette débarbouillante pour Zélie. Pour éviter les traces je fais tremper mes lingettes dans de l’eau chaude et savon de Marseille avec du percarbonnate de soude
    Puis je mets en machine avec du linge blanc + percarbonnate de soude (2CS dans le tambour c’est un détachant super et clean)

    L’oriculis fait partie de ma SDB également, monsieur n’est pas très ouvert avec cet outil alors je lui prend des cotons tiges biodégradable en attendant mieux.

    dans ma SDB il y a mon déo « home made » et le dentifrice. Et pour la partie démaquillage je fait un démaquillant a base d’huile et eau un peu comme un liniment.

    après je suis passé a d’autre chose home made comme liquide rincage de lave vaisselle poudre lave vaisselle lessive eau pour le fer a repasser pastille toilette

    bref il y a tant a faire pour le bien de la planete.

    Bon courage

    bises

  2. Coucou ma chérie!
    Je teste en ce moment les carrés démaquillants et c’est vrai qu’ils sont top !! Bon j’en ai pas encore assez du coup j’avoue que j’utilise encore des cotons de temps en temps^^
    Pour la cup j’hésite vraiment car ça me fait un peu peur^^ Je n’ai pas un cycle régulier (merci le stérilet^^), et j’ai des règles très peu abondantes (qd elles arrivent^^)
    Gros bisous et bravo pour cette démarche zéro déchet 🙂

    1. Pour la cup, j’ai mis un temps, car contrairement à toi, c’est les chutes du niagara et j’avais trop peur de la fuite. Et un cycle compliqué.
      Merci ma douce.
      Des bisous

  3. Comme toi je suis passée à la cup et à l’oriculi depuis un peu plus d’un an, et sans regrets 🙂
    Pour les cotons lavables je n’ai pas encore franchi le pas car je me démaquille à l’huile avec les doigts, mais je songe à tester !

  4. Coucou Caro!
    Merci pour ton article! Ici aussi, on essaye d’être au zéro déchet dans la salle de bain, on est pas encore au top mais on y viendra. Je suis passée moi aussi à la cup, il y a quelques mois, je ne regrette absolument pas!!! La mienne c’est une lamazuna. Je suis bien tentée d’acheter un oriculi, je pense que c’est mon prochain achat pour aller dans le sens du zéro déchet, et puis le shampoing solide (quand j’aurais fini tout ce que j’ai…)
    À bientôt

    1. Je suis toujours contente de te lire ma Vaness.
      L’oriculi c’est top, mais il faut il aller molo car ça peut faire mal. Mais en tout cas cela a solutionné nos soucis avec le loulous.

      Les garcons on adopté les shampoings solides, moi un peu moins .
      Des bisous

  5. Coucou !

    J’utilise déjà les cotons lavables et j’en suis très satisfaite !
    Pour la cup je ne la supporte plus depuis quelques cycles. J’ai donc opté pour les serviettes lavables. J’avais un peu peur de la partie nettoyage mais au final on s’y fait vite et ça ne prend pas trop de temps.
    Je ne connaissais pas du tout l’oriculi !

    Bisous !

  6. Coucou Caro,

    Je trouve super important que chacun fasse ce genre de petits efforts dans son quotidien. Ça peut paraître peu mais c’est pourtant énorme. Si tout le monde faisait de même ce serait des tonnes de déchets en moins.
    Pour ma part, je pense bientôt passer aux serviettes hygiéniques lavables car en plus du fait que les serviettes jetables ne soient pas ecolo, j’ai de plus en plus de mal à les supporter.
    J’ai quelques cotons lavables mais pas encore assez pour remplacer mes carrés de coton. Il faut vraiment que j’investisse!
    Côté oriculi, il faut absolument que j’en commande! Je termine mon paquet de coton tige et ensuite je n’en rachète pas.

    Bisous

  7. Coucou ! Très intéressant ton article, c’est vrai que des carrés démaquillants gris c’est une bonne idée pour le maquillage ! Personnellement je n’utilise que rarement des cotons car je me maquille peu (depuis que je n’ai plus d’acné, donc depuis ce printemps youhou), et pour le visage je me lave au savon d’Alep, donc zéro déchet (et durée de vie du savon interminable).
    Pour la Cup, pour le moment je laisse ce sujet de côté car je n’ai plus de règles du fait de ma contraception, donc la question ne se pose pas actuellement ! Mais je suis l’actu de la composition des tampons, et des documentaires, et ben ça me refroidit fortement à en racheter un jour.
    L’oriculi de Lamazuna je l’ai vu en magasin à Naturalia ! J’ai failli l’acheter, tu vas me faire sauter le pas 🙂 Pour le moment je suis pas du tout écolo sur ce sujet, j’utilise aussi bien des coton-tiges que des spray à l’eau de mer pour me nettoyer les oreilles.

  8. Hello!
    J’ai des carrés démaquillants mais je pense que ceux que tu as dégottés en gris sont parfaits. Effectivement fini les carrés qui grisouillent!
    Pour l’oriculi, je ne me suis toujours pas lancée, mais je vais y venir, c’est sur! Il faut juste que j’ai l’occasion.
    Par contre, pour la cup, ce phénomène sera sans moi 🙂
    Bonne journée.

    1. Coucou.
      Je trouve l’idée des carrés gris plutot fun. Pour l’oriculi, ce sont les soucis de mon fils qui m’ont fait sauté le pas.

      Et pour la cup, j’avais le même avis que toi…..pour ne plus m’en passer.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *